vendredi 5 mai 2017

Burnout des Mères S01E05 - La théorie de l'attachement ou s'attacher pour grandir

La Théorie de l'Attachement
ou
S'attacher pour grandir
Grandir pour s'envoler

Commençons par découvrir les origines de la Théorie de l'Attachement qui met en lumière tant de choses en tant que Mère...

Cette théorie découle d'une étude commandée par l'O.M.S (Organisation Mondiale de la Santé) à John Bowlby destinée à comprendre les besoins des enfants orphelins qui donnera lieu au rapport de l'OMS en 1949 : "Maternal Care et Mental Health" - "Soin maternel et santé mentale"

Dans ce contexte, J. Bowlby postule que l'attachement est un besoin primaire, aussi important pour l'enfant que de dormir, boire et manger et que le bébé humain a, comme l'animal, des compétences innées d'attachement dont les fonctions sont de réduire la distance, ou encore d'établir la proximité et de permettre le contact corporel avec la mère. 

Il précise que parmi toutes les variables pouvant déclencher la détresse, la perte de la mère est pour l'enfant celle qui a le plus de poids.  

L'attachement permet une double fonction : protection et ouverture telles que décrit dans ce schéma.

La mère représente le refuge là où le père représente le tremplin de lancement...Mais avant de se lancer, l'être humain doit mûrir tant sur le plan physique, affectif et émotionnel, que intellectuel et spirituel, sinon il n'aura pas l'équilibre nécessaire pour s'envoler et planer sereinement...
L'enfant d'abord centré sur la Mère s'élance peu à peu à la découverte du monde sous le regard protecteur du Père afin de prévenir les dangers...pouvant générer une peur chez  l'enfant qui retourne alors vers sa mère trouver le réconfort nécessaire à la régulation de ses émotions avant de repartir à l'aventure.

Ce va-et-vient incessant et structurant permet à l'enfant de découvrir le monde en sachant qu'il peut à tout moment se réfugier dans un endroit fiable et sécurisant. C'est la fonction vitale qu'incarne la Mère. C'est ainsi...La Nature est ainsi faite et rien ni personne ne peut déjouer la Nature !

Ainsi, la fonction première de la mère n'est pas seulement de nourrir ses enfants, mais elle est aussi de transmettre un profond sentiment de sécurité dans la découverte du monde et de la vie dans ce monde. Le sentiment de sécurité transmis par la Mère est à la source de l'estime de soi  ! A défaut d'une transmission maternelle juste, il appartient à chacun en tant qu'adulte et parent de construire en soi ce sentiment de sécurité afin de développer l'estime de soi et celle des enfants.

Mais revenons à John Bowlby et sa théorie de l'attachement. Pour mener à bien cette étude réclamée par l'OMS, John Bowlby s'est tourné entre autre vers les travaux de Konrad Lorenz, éthologue, Harry Harlow, psychologue et René Spitz, psychanalyste.

Konrad Lorenz et les Oies Cendrées
Konrad LORENZ, éthologue, présente la théorie de l'imprinting entre 1935 et 1941 en étudiant le poussin en milieu naturel. Il distingue deux composantes intéressantes. 

Premièrement, un comportement inné de poursuite du premier objet en mouvement chez l'oisillon qui sort de l’œuf, généralement la mère, mais ce peut être le fermier ou un chat. Il évoque une période dit sensible ou critique de 36 heures pour cette fixation du premier objet mobile qui s'avère irréversible et se trouverait à la base de l'attachement. 



Deuxièmement, face à un danger le poussin se rapproche du groupe et de sa mère qui représente une base de sécurité. Ainsi il y aurait donc une période critique de 36 h pendant laquelle la mère reconnaît son petit et peut ensuite prendre soin de lui, sinon elle le négligera, ce qui conduira le petit à ne pas socialiser une fois adulte.






Pause Contes
pour Enfants et Parents Sages !

L'envol de sa vie du petit Cygne devenu grand


Découvrir le Conte

Mais avant de s'envoler il faut savoir s'attacher...
Nous continuerons de découvrir le Règne Animal qui a inspiré John Bowlby
et sa théorie de l'attachement dans le prochain épisode !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire