vendredi 3 février 2017

Burnout des Mères Saison 01 Episode 02 - La Loi d'Ohm ou d'Homme

La Loi d'Ohm Version Super Yin
La Loi d'Ohm ou...
...la Loi d'Homme !
ou 
La résistance des Mères
à toute épreuve

Après un regard sur l’étymologie et l'Histoire du sens de nos bons vieux mots - et maux aussi ! - tels que surmenage, tournons-nous vers la Physique...

La Physique et les Sciences Physiques permettent d'observer des phénomènes et d'en conclure des Lois, les Lois de la Physique

Qui dit "loi de la physique" dit "loi du corps" puisque le corps est la dimension physique de notre être. (Nous découvrirons tout au long de la série que nous avons plusieurs dimensions, ce que les Sciences Physiques ont du mal à percevoir et donc à reconnaître..Mais peu importe !)

Longtemps réservée et préférée des garçons et des hommes, les Lois de la Physique s'appliquent pourtant tout aussi bien  aux hommes qu'aux femmes et donc...aux Mères !

Parlons donc de la Loi d'Ohm (cours de Physique des élèves de 4ème du collège)

Cette loi présentée par le physicien allemand Georg Simon Ohm en 1827 dit :  
La Résistance R d'un dipôle est égal au quotient de sa Tension T par l'Intensité du courant
ou encore :
U = R .  I   où U est la tension, R la résistance et I l'intensité

Ce qui veut dire que la Tension aux bornes d'un conducteur ohmique (Résistance) est proportionnelle à l'Intensité du courant qui le traverse.

Si la Résistance est la Mère et sa relation avec l'environnement l'Intensité du courant, nous pouvons donc en conclure que :
la Résistance de la Mère est proportionnelle à la Tension environnante !

En bref, plus la Tension environnante est Intense, 
plus cela requiert de Résistance de la part de la Mère

Ce qui veut encore dire que...

Quelle que soit la tension environnante, la Mère doit être résistante !

  Mais peut-elle résister à toutes les tensions ? Tout le temps ?
Même une machine finit par exploser par surtension
et un animal finit par n'être plus bon à rien par surmenage...

La Tension c'est quoi ? C'est ce qui nous tend, nous raidit...jusqu'au mal de nuque par exemple !
D'où vient cette tension ? La Tension vient de tout ce qui nous énerve ou nous agace...
Il suffit donc de faire la liste de tout ce qui nous agace au fur et à mesure du quotidien et nous avons alors une bonne idée de la source de notre Tension...

Comment réduire cette Tension ? 

En prenant les choses du bon côté, en mettant de l'eau dans son vin, en voyant le verre à moitié plein, en positivant, en tempérant, en lâchant prise, en laissant faire, en...ci, en...cela... en ménageant le tout dans la maison et la famille !

Ah "ménager", nous revoilà sur notre premier mot : surmenage ! Pour cela, il faut commencer par se tourner vers le mot "ménage" :  toujours selon le Robert Historique, ménager vient de maisnage (v. 1165) puis mainage et enfin ménage (XIIIè s.) et est dérivé de l'ancien verbe manoir "demeurer". Les expressions arrivent alors telles que faire son ménage : "faire ses affaires" (1546), le sens moderne de "tout ce qui concerne la vie matérielle du foyer, notamment les soins matériels qui assurent l'ordre et la propreté de l'intérieur" (XVIè s.) d'où faire le ménage  (1659). Parallèlement,  depuis le XIIIè s., le mot désigne la cohabitation entre un homme et une femme dans le cadre du mariage "être en ménage". Ménager vient donc de ménage dans le sens "habiter" (1309) puis "vaquer aux soins du ménage" jusqu'au sens moderne dont l'idée principale est d'"arranger, préparer avec soin" (1570), "tirer le meilleur parti" (1571), "disposer avec soin et prudence" (1570) jusqu'au sens de "traiter avec égard" (1628), "avec indulgence et bonté" et "épargner à quelqu'un un danger, la fatigue" (1646). Il est intéressant de noter que non loin de là le mot "ménagerie" signifie depuis que Louis XIV en a installé une à Versailles "un endroit où sont rassemblés les animaux dangereux, exotiques ou rares" après avoir été plus communément  l'administration d'une ferme (v. 1585), y compris les animaux.

Donc il s'agirait pour la Mère de ménager le tout dans la maison et la famille !
Ménager qui ? Quoi ? La chèvre et le chou ? Qui est la chèvre ? Qui est le chou ?
Le mari ? Les enfants ?

Comme disent certaines Mères, il faut ménager le monstre qui dort...en chacun, le mari fatigué et énervé, les enfants fatigués et énervés...ce qui finit par énerver et fatiguer...
Dans le Bouddhisme tibétain, la colère fait partie des trois poisons de l'être. 
Dans la famille et la maison aussi !


Revenons à notre Loi d'Ohm, l'intensité, la tension et la résistance.

Résistance de la Mère version Super Yang
A force de ménager un mari ou des enfants pour qu'ils s'énervent le moins possible, la mère se plie en 50 pour que tout se passe au mieux en rêvant en secret d'une paix durable qui n'arrive jamais...jamais...jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus de vouloir ménager la chèvre et le chou. 

Quelque chose finit par lâcher en elle. Elle n'arrive plus à ménager le tout, elle n'arrive plus à faire ce qu'elle savait si bien faire jusque-là. Et elle ne comprend pas...pourquoi elle est dans un tel état...

Le temps passant, le temps l'usant...silencieusement... 

Tout devient une corvée et chaque corvée devient une montagne toujours plus haute chaque jour : les courses, le ménage, la cuisine, le travail, les devoirs des enfants, les repas, les les les...

Encore et encore,
Jour après jour, 
Sans fin ni loi !
La Mère qui ménage tout le monde dans le temps
en s'oubliant elle-même tout le temps
casse sa Résistance
Sa loi d'Ohm...Sa loi d'Homme !


Voilà où se niche l'épuisement de la Mère...sa perte de résistance !

Entre la Résistance super Yin de la Mère qui finit par s'effondrer en pleurant, telle Alice se noyant dans ses larmes...
et la Résistance super Yang de la Mère qui finit par combattre en criant, telle une mégère qui se hérisse de Haine (et pour la petite pause humour : vous savez comment font les hérissons pour faire l'amour ? Ils font très très très attention...)...
Il y a une Mère qui, au plus profond d'elle-même, est bien triste de la situation...

Il est temps que la Mère apprenne à se ménager...
Pour éviter le surmenage...

Mais pourquoi est-ce plus facile à dire qu'à faire ?


Nous le verrons dans le prochain épisode !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire